Interprète danse/cirque LE MENSONGE  Maryah Catarina DOS SANTOS PINHO  A l’âge de 8 ans Maryah commence à faire du Hip Hop et du théâtre dans un petit studio de dance à Lisbonne. A partir de 14 ans, elle se forme aux arts du cirque pendant 3 ans à Le Chapitô-EPAOE (Escola Profissional das Artes e Oficios do Espectáculo) à Lisbonne, où elle apprend à développer plusieurs techniques comme le Main à main, les équilibres, la danse verticale et l’acrobatie. À 18 ans, elle rejoint la compagnie de théâtre musical de Felipe Lá Feria en tant qu’acrobate, danseuse et chanteuse.  De 2018 à 2019, elle fait une formation professionnelle aux arts du Cirque à Toulouse au Lido où elle se spécialise en tant qu’acrodanseuse.  En 2019, elle  rejoint la compagnie de danse Groupe Noces Danse Image pour le project Je suis Tigre duo d’acrodanse. Depuis juin 2020, elle travaille avec la compagnie de cirque La Horde Dans les Pavés.

Interprète danse  LE MENSONGE Cloé VAURILLON   Cloé commence son apprentissage par la méthode Martha Graham et une formation supérieure en danse classique. Ce sont 4 années au Centre international de danse Rick Odums qui parfont sa formation. Elle se nourrit du jeu clownesque auprès de Gabriel Chamé et travaille le chant lyrique au conservatoire du 17e arrondissement de Paris. Elle part à la rencontre de l’art de rue avec la chorégraphe Florence Caillon de la Compagnie L’Éolienne pour le projet VocalDanzBitume puis danse sur de nombreuses créations chorégraphiques auprès de Jeannine Lorca, Luis Garay, Tanya Priyatkina. Depuis 2013, elle travaille auprès de Thomas Guerry et Camille Rocailleux pour la compagnie Arcosm sur le spectacle Bounce ! En 2016, elle crée le Collectif ZOU avec le metteur en scène Morgan Zahnd. Ils développent leur premier projet LIMITES, un solo de danse pluridisciplinaire à l’image de leur parcours. Titulaire du diplôme d’État de professeur de danse, elle mène régulièrement des ateliers de médiation artistique en milieu scolaire.

Interprète danse  LE MENSONGE Jérémy KOUYOUMDJIAN Né en 1985, Jérémy étudie au CNSMD de Lyon pendant 4 années en section danse contemporaine, aborde notamment les répertoires de Pina Bausch, Jean-Claude Gallotta et Jean-Christophe Maillot et crée une pièce pour le Jeune Ballet de Lyon avec le chorégraphe Cyril Viallon. Dès sa sortie du conservatoire, il intègre le GUID d’Angelin Preljocaj, ainsi que les projets de Sylvain Groud et Frédéric Lescure. Il multiplie ses collaborations pour enrichir sa carrière de danseur interprète et rejoint notamment les projets de David Drouard, François Veyrunes, Ingrid Florin, Tommy Pascal, Paco Decina et prochainement Russel Maliphant. Il rejoint la CIE Lamento de Sylvère Lamotte en 2014 pour sa première pièce, Ruines.

Auteur  LE MENSONGE / POI(d)S Catherine GRIVE  Catherine Grive a toujours été attirée par des sujets aussi sensibles qu’étranges (le Goût du Noir, la Peur du Vide, les Retrouvailles, les Salles d’attente…) et en fera le thème d’émissions sur France Culture pendant de nombreuses années.  Puis, elle qui déteste voyager, traduit des guides touristiques pour National Geographic. Par ailleurs, elle rédige des beaux-livres sur le patrimoine.  La littérature jeunesse lui fait de l’œil et publie des albums et des romans ado pour diverses grandes maisons d’édition, sur des thèmes aussi loufoques que poétiques, souvent autour de la disparition des choses, du mensonge et du temps qui passe.  Un roman Reste le chagrin, aux éditions Lattès, une BD Gold Star Mothers, chez Delcourt, une pièce Poi(d)s marquent son entrée dans « le monde adulte ».

Collaborateur dramaturge HOM(m)ES Guy-Pierre Couleau
Metteur en scène, il est nommé en juillet 2008 à la direction de la Comédie De l’Est, Centre Dramatique Régional d’Alsace, à Colmar qui devient en 2012 un Centre Dramatique National. Il débute au théâtre comme acteur en 1986, dans des mises en scène de Stéphanie Loïk, Agathe Alexis ou Daniel Mesguich. Il réalise sa première mise en scène au Théâtre de L’Atalante en 1994 : Le Fusil de Chasse de Y.Inoué, puis continue de jouer et de mettre en scène alternativement jusqu’en 1998, date à laquelle il décide de se consacrer uniquement à la mise en scène : Vers les Cieux de Horvath, 1995 – Nettyd’après Anna Seghers, 1998 – Déjeuner chez Wittgenstein de Thomas Bernhard, 1998. Il est metteur en scène invité du Théâtre national de Lettonie, à Riga, entre 1998 et 2007.  Il intervient à l’Université de Houston en 2004 pour une masterclass. En 1999, il met en scène Le Baladin du Monde Occidental de John M. Synge, spectacle qui sera joué plus de trois saisons et notamment au Théâtre 13. Puis il fonde, en 2000, sa compagnie « Des Lumières et Des Ombres », qui devient associée au Moulin du Roc, Scène Nationale de Niort puis à La Passerelle de Gap et au Théâtre d’Angoulême. En 2001, Le Sel de La Terre, diptyque de Sue Glover et Frank McGuinness, est programmé au « Festival IN » d’Avignon. Puis viendront les spectacles : Rêves de W. Mouawad à Niort puis Antony en 2005 ; L’Epreuve de Marivaux (Gap, 2005), Marilyn en chantée de Sue Glover (Angoulême, 2008), Les Justes d’Albert Camus (Gap et Athénée Théâtre Louis Jouvet en 2007), Les Mains sales de Jean-Paul Sartre (Gap et Athénée Théâtre Louis Jouvet en 2009). Depuis son arrivée à la Comédie de l’Est, il met en scène La Fontaine aux saints et Les Noces du Rétameur de J.M. Synge (2010), Hiver de Zinnie Harris (2011), Le Pont de pierres et la peau d’images de Daniel Danis et Bluff d’Enzo Cormann. En 2012, Maître Puntila et son valet Matti qui rencontre un grand succès, puis Cabaret Brecht au printemps 2013. Il créé Guitou de Fabrice Melquiot en octobre 2013, puis Désir sous les ormes d’Eugène O’Neill en mars 2014. Il met en scène Les Faux Monnayeurs, d’après André Gide à l’opéra de Montepulciano en juillet 2014. En novembre 2014, il créé Don Juan revient de la guerre d’Odon Von Horvath qui connaît un grand succès public et professionnel au Festival d’Avignon 2015. En janvier 2016, il créée Amphitryon de Molière qui part en tournée nationale dès le mois de mars. En juillet 2016, il crée Le Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare au Théâtre du Peuple de Bussang.

Interprète danse HOM(m)ES  Smaïn Boucetta  
Issu d’une famille algérienne il arrive en France à 5 ans où il y effectue toute sa scolarité. Il oriente ses études en plomberie et à 19 ans intègre une entreprise dans laquelle il travaille quelques années.  En parallèle il découvre la danse contemporaine et se forme dans une école privée.  Il intègre l’école du CNDC d’Angers et à 25 ans finit sa formation où il en sort en 1998. Il commence sa carrière d’interprète où il travaille dans divers projets avec Adequate (Job), Maude Lepladec (Xerse), Christian Rizzo (D’après une histoire vraie), Nasser Martin Gousset (Péplum – Pacifique – Comedy), Yuval Pic (Folks), Kalhid Benghrib (A mon corps défendant), Sylvie Guillermin (Jusque dans nos sourires) …

Interprète danse FRUSQUES / HOM(m)ES  Gianluca Girolami
Danseur au parcours particulier, il commence la danse en Italie, tout en pratiquant le football, ce qui lui donnera le gout pour l’effort, de l’engagement dans le mouvement et l’esprit d’équipe. En parallèle, il travaille à l’usine où son envie de devenir danseur professionnel se confirme jour après jour. En 1998, il décide de tout abandonner pour rejoindre la France. Il se forme aux côtés de Anne-Marie Porras (Epsedanse où il obtient son Diplôme d’état) et devient son assistant. En tant que danseur-interprète, il travaille pour différentes compagnies :  Anne-Marie Porras, Salia Sanou, Yann Lheureux, ainsi que la compagnie Gambit et Tango Sumo. En tant que pédagogue, il intervient dans les centres de formation Epsedanse (Montpellier) La Termitière (Burkina Faso), ainsi que dans le cadre de missions scolaires, stages internationaux (Bolzano Danza Italie, Heraklion Grece…). Il rejoint la compagnie Act2 – Catherine Dreyfus en 2017 pour la création de Frusques.

Interprète danse ELOGE DE LA METAMORPHOSE / PARCOURS / HOM(m)ES  Claudio Ioanna
Il a étudié la danse contemporaine en Italie, en France et en Angleterre avec Alwin Nikolais, Carolyn Carlson, Irene Hultman (Cie Tricha Brown), Louise Burns (Cie Cunningham), Chiara Ossicini, Teresa Escobar (Feldenkrais et analyse du mouvement) et Rita Pooverove (yoga).  Il travaille en tant qu’interprète dans de nombreuses compagnies, en Italie (Anna Catalano, A.Brodacz, Mario Piazza Monica Casadei – Théâtre stabile di Parma…), en France (Faizal Zegoudi, Nadine Beaulieu, Mohamed Shafik/Laurence Rondoni…) en Angleterre et  en Suède (Lena Josefsson-Oreon Teatre)… Depuis 2000, il signe ses propres chorégraphies. En 2004, il fonde avec Philippe Menard la Cie Ab Ovo-Ioanna/Menard Mue et en 2006 le collectif TranSenso. Il travaille avec Act2 – Cie Catherine Dreyfus depuis 2012 pour les créations Eloge de la Métamorphose et Parcours chorégraphique : déclinaison autour d’Un R de Rien. Diplômé d’Etat, il enseigne au niveau international : CND-Pantin, Danse a Lille, Ménagerie de Verre- Paris, Bamakò-Mali, Studio Amed Eddin-Caire, IALS-Roma…. Il enseigne le Yoga… et fini sa formation en ostéopathie en juin 2017

Interprète danse ET SI J’ETAIS MOI ! / ELOGE DE LA METAMORPHOSE / MIRAVELLA / PARCOURS / HOM(m)ES Gaétan Jamard
Diplômé du CNSMD de Lyon en 2006, Gaétan Jamard intègre en 2007 le Jeune Ballet jusqu’en Juin 2008, où il travaillera avec Frédérique Cellé, Cyril Viallon, Jean-claude Gallotta et une pièce de Jean-christophe Maillot. En 2008, il participe à la création « Don Quichotte, Itinéraires intérieures d’un chevalier errant » chorégraphié par Gilles Verièpe. En 2009, il fait une reprise de rôle dans « Comédy » de Nasser Martin Gousset et participe à sa dernière création « Pacifique ». En 2012, il collabore avec Emilio Calcagno pour la création de « Peau d’âne ». Il travaille avec Act2 – Cie Catherine Dreyfus depuis 2009 pour les créations Miravella – Et si j’étais moi ! – Eloge de la Métamorphose et Parcours chorégraphique : déclinaison autour d’Un R de Rien.

Interprète danse FRUSQUES Lauriane Vinatier
Lauriane étudie la danse contemporaine, classique et jazz au CNR de Toulouse puis au CNSMD de Lyon en contemporain où elle danse sous la direction des chorégraphes Julien Monty, Michel Kelemenis, Yan Raballand. Elle se forme également à la capoeira, danse traditionnelle irlandaise (sean nos), danse baroque ainsi qu’au chant, polyphonique et du monde. Elle travaille pour la Cie Samuel Mathieu, la Cie Tam et participe à divers projets de performances notamment au Palais de Tokyo. Les liens entre musique et danse, fondamentaux pour elle, sont à l’origine de son travail de création : elle crée deux pièces avec le musicien Denis Gasser, Bach to Trad & CO # 1 et # 2 en 2014 et 2015 et travaille actuellement à la chorégraphie des 27 chœurs pour enfants et voix de femmes de Béla Bartók et sur un solo tout public autour de musiques traditionnelles scandinaves. Titulaire du diplôme d’état de professeur de danse depuis 2012, elle donne régulièrement des ateliers en milieu scolaire en lien avec le CND. Elle intègre la compagnie Act2 Catherine Dreyfus pour la création de « Frusques ».

Interprète danse FRUSQUES Emily Mézières 
Après un cursus de danse contemporaine au Conservatoire National Supérieur de Paris, suivit des tournées au sein du Junior Ballet, Emily rejoins la Compagnie Etant-donné en 2001 pour laquelle elle est interprète dans de nombreuses pièces jusqu’à ce jour. Elle s’engage aussi dans des créations de Lene Boel au Danemark, Ricardo Rozo en Suisse, Etcha Dvornik, Hervé Robbe, François Laroche-Valière, Gilles Chamber, Hermann Asseh, Virginie Mirbeau et Christian Bourigault en France, et participe à deux opéras contemporains mis en scène par Yoshi Oida (Peter Brook), à l’Opéra Comique et en Angleterre. Récemment, elle travaille avec Willi Dorner (Autriche) pour un spectacle de rue et avec la Compagnie 47•49/ François Veyrunes (Grenoble) avec qui elle entame sa deuxième pièce. Elle intègre la compagnie Act2 Catherine Dreyfus pour la création de « Frusques ».

Interprète danse FRUSQUES Jonathan Foussadier 
danseur et comédien, il débute la scene par le biais du cirque à l’école du cirque de Toulouse  » Le Lido » il continue son parcours dans la danse en travaillant avec différents chorégraphes européens (Cie Mossoux Bonté, Sharon Fridman, Fabrice Ramalingom, Ricci Forte…). En 2014 il rencontre Yves-Noël Genod et crée 7 spectacles en deux ans. En 2016 il découvre le cinéma en jouant dans le long métrage d’Helena Villovitch « Sofa »; Il rejoint la compagnie Act2 Catherine Dreyfus pour la création de « Frusques ».

Interprète danse ET SI J’ETAIS MOI ! / ELOGE DE LA METAMORPHOSE Mélodie Joinville
Après avoir étudié les Arts plastiques et la musique, Mélodie Joinville suit une formation de danse contemporaine et jazz à Toulouse. Elle intègre en 2006 la compagnie Folapik et découvre le tissu aérien à l’école de cirque des Noctambules à Paris. En 2007, elle rejoint la compagnie La Folia fondée par Christine Bastin où elle participe aux créations « Mariam » et « un soir d’avril » et continue sa collaboration avec diverses interventions dansées. En 2008, elle intègre la Cie Farid’o (hip hop) pour sa création « Mistero Buffo » Elle travaille avec la compagnie Act2 depuis 2009 pour les créations «Et si j’étais moi !», «Eloge de la Métamorphose» et «Le Parcours chorégraphique», puis «Miravella». Parallèlement à la danse, Mélodie se forme en clown avec le Théâtre du Faune depuis 2010 et anime des ateliers de sensibilisations auprès de jeunes. En 2011 elle monte sa propre compagnie « La Tarbasse ».

Interprète MIRAVELLA  Martin Grandperret
Il pratique les Arts Martiaux depuis l’enfance et découvre la danse contemporaine de façon très expérimentale à la faculté Paris 6. Il suit ensuite une formation professionnelles à EPSEDANSE (Montpellier), à la suite de laquelle il travaille avec la compagnie Anne-Marie Porras pendant 3 ans. De retour à Paris, il travaille avec les compagnies cie Wejna (Sylvie Pabiot), SBB (Stefanie Battent Bland, Paris et New York), Silenda (Damiano Foa), Blicke (Virginie Heinen et Enrico Tedde). En parallèle de ses activités de danseur, il obtient son Diplôme d’Etat de professeur de danse.
Il travaille avec la Compagnie Act2 depuis 2012 pour la création «Eloge de la Métamorphose» puis «Miravella» et «Le Parcours chorégraphique».

Chorégraphe et interprète PARCOURS 
 Stéphane Imbert
Après une formation classique, Stéphane Imbert entre en 1982 au Ballet du Rhin à Mulhouse, puis de 1987 à 1989 au CCN de Tours sous la direction de Jean-Christophe Maillot. Il rencontre Odile Duboc en 1990 lors de la formation nationale « danse à l’école », et collabore avec elle neuf années notamment pour Projet de la matière et trois boléros. Pendant cette période, il anime des ateliers pédagogiques au CCN de Franche-Comté à Belfort. L’artiste a accompagné Odile Duboc au cours des trois dernières années comme formateur sur La pierre et les songes, il a assisté Anne-Karine Lescop sur le petit projet de la matière pour le CCN de Rennes et de Bretagne. Il a aussi collaboré avec de nombreuses compagnies de danses et de théâtres entre autres pour La liseuse – George Appaix, le Turak théatre, Abdel bla bla, Crescendo, Royal de Luxe……
Il travaille avec la Compagnie  Act2 depuis 2010 pour la création «Un R de Rien » puis du « Le Parcours Chorégraphique »

Interprète danse ET SI J’ETAIS MOI ! / PARCOURS Véronique Laugier
Après une formation classique à l’Académie Chaptal (M.Arabian et Juan Guiliano), Véronique intègre le Conservatoire National Supérieur de Paris de 1999 à 2004 en section contemporaine. Elle interprète au sein du Junior Ballet du CNSM, différentes pièces de chorégraphes tels que : Angelin Preljocaj, Mark Tompkins, Hervé Robbe, Pedro Pauwels. A l’issue de sa formation, elle danse dans un Opéra : Actéon et les Arts Florissants chorégraphié par Odile Duboc.
Elle danse par la suite pour Laurence Marthouret, M.C Pietragalla, Isira Makuloluwe, David Drouard et Willi Dorner à Berlin.
Depuis, elle collabore avec plusieurs compagnies telles que celles de Sylvain Groud où elle intervient aussi dans les écoles, les hôpitaux pour de la sensibilisation autour des spectacles, la Cie du Nouveau Jour (Sophie Girod et Alexandra Luyat), le théâtre de la Canaille (Denis Buquet) et rejoint dernièrement la Cie ACT2 Catherine Dreyfus.
Elle travaille avec la Compagnie Act2 depuis 2011 pour la reprise «Et si j’étais moi !» et pour la création du « Parcours Chorégraphique »

Interprète danse ET SI J’ETAIS MOI !  Rémi Leblanc-Messager
Rémi Leblanc-Messager est né à Rennes. Il découvre la danse contemporaine en 2006 au sein du groupe chorégraphique universitaire de Rennes en Parallèle de ses études d’Histoire de l’Art et archéologie. Après des études de danse à Montpellier, il participe à plusieurs projets. Avec la compagnie Bissextile de Stéphane Fratti sur la pièce Mur-Mur, la compagnie Étant Donné dans Les Noces et Partition(s), La compagnie de Soi de Radouhanne EL Meddeb dans Au temps où les arabes dansaient, avec Nans Martin dans Parcelles et D’œil et d’Oubli, avec la compagnie de rue La Débordante dans les pièces Rassemblement et Dispersion, avec la compagnie Plan-K Philippe Louenço dans Homo Furens, ainsi que avec Christian et François Ben Aïm dans O mon frère. Il est aussi interprète dans la compagnie jeune public Act2 de Catherine Dreyfus dans Miravella.

Interprète danse ET SI J’ETAIS MOI !  Salima Nouidé
Diplômée du Conservatoire du Mans en 2008, Salima Nouidé passe ensuite son EAT Jazz avant de suivre une formation de danse contemporaine et jazz à Toulouse. En 2011, elle passe son EAT classique pour compléter sa formation au conservatoire. Puis suite à sa Formation à Toulouse, elle monte sur Paris pour y découvrir de nouvelles techniques et y rencontre Catherine Dreyfus. En 2012 elle intègre la Compagnie Act2 Catherine Dreyfus pour la reprise de rôle du Coquelicot dans « Et si j’étais moi ! ».

Pédagogue – interprète chorégraphique Kristine Groutsch
en 1993…Création d’une  compagnie : spectacles pour la rue (Alsace/Bretagne) et pièces courtes (Pôle SudFestival « Nouvelles ») À partir de 1995…Rencontres marquantes : Suit l’enseignement d’Hervé DIASNAS, bénéficie de son accompagnement artistique et participe au projet multi artistes co écrit avec Valérie LAMIELLE (festival ART DANSE Dijon + « les vitrines de Reims »). En 1997… interprète pour la compagnie Sonia VIDAL, collaboration qui conduit les 2 chorégraphes au regroupement de leurs compagnies en 1999, autour de la création « DISSILENCE » basé sur des témoignages de femmes de divers âges, nationalités  et milieux sociaux. LES FILLES D’APLOMB associe depuis 12 ans danseurs, musiciens, plasticiens pour des performances et des créations en théâtre. Principaux partenaires : Musée d’art Moderne et Contemporain de Strasbourg, CCAM (Scène Nationale de Vandœuvre les Nancy), théâtre du Saulcy (Metz), Pôle Sud (Strasbourg). Depuis 2002… conteuse/danseuse : tourne actuellement 1 duo avec un guitariste (écoles et médiathèques du grand est). Depuis 15 ans… la chorégraphe s’intéresse à la pratique artistique des amateurs : collaboration étroite avec Catherine DREYFUS (ACT2), et avec la compagnie  de théâtre Plume d’Eléphant. Participe en 2012 à la création de la MAISON THEATRE, destinée à promouvoir la formation des amateurs par des artistes. Goût prononcé pour des aventures collectives et des programmes associant sur scène  plusieurs écritures et personnalités grâce à des pièces courtes : s’est produite (avec chacun des solis ou duos) aux côtés  de Catherine DREYFUS, Valérie LAMIELLE, Renate POOK, Sonia VIDAL, des musiciens improvisateurs et des comédiens.

Création Lumière Arnaud Poumarat
Il oriente sa démarche autour des notions de matérialité et d’immatérialité, du voir et du non-voir et cherche à chorégraphier les mouvements lumineux.
Formé à l’ENSATT à Lyon, il travaille avec la compagnie Sasha Waltz’n Guests, avec les chorégraphes canadiens Luc Dunberry, Laurie Young, Ami Garmon et en théâtre avec Nico’n the Navigators. Il signe en 2005 et 2007 les lumières des programmes Jeune Public du Ballet de l’Opéra national du Rhin.
En 2006, il présente sa propre installation lumière « Anima » en collaboration avec Jacopo Baboni Schilingi et mène en parallèle un projet lumière-chorégraphie sur les perceptions de la lumière par la chaleur auprès de non-voyants en collaboration avec la chercheur Zoï Kapoula du CNRS.
Proche collaborateur de Catherine Dreyfus, il  réalise les lumières de ses spectacles depuis 2007.

Compositeur HOM(m)ES  Francois Caffenne  Autodidacte, il débute en 1999 en tant que régisseur plateau pour des compagnies de théâtre à Lyon (Turak Théâtre, Le Grabuge) et s’intéresse parallèlement à la musique et à la danse.En 2004, il réalise ses premières musiques pour le défilé de la biennale de danse de Lyon pour la ville de riorges, expérience réitérée en 2006. Il rencontre en 2005, Dominique Boivin, qu’il accompagne sur le spectacle « A quoi tu penses ? » et pour qui il crée les bandes sonores des spectacles « Don Quichotte » en 2009 et « Travelling » en 2011. En 2006, il travaille pour la première fois avec le chorégraphe Olivier Dubois, il crée la bande son de son premier solo « Pour tout l’or du monde », puis il enchaine en 2007 avec le spectacle « Révolution » avec des arrangements autour du Boléro de Maurice Ravel. C’est à partir de 2010, qu’ il crée la plupart des musiques originales des pièces du chorégraphe : « Spectre » pour les ballets de Monte Carlo (2010), « Rouge » son 2ème solo (2011), « Tragédie » présenté au festival d’Avignon (2012), « Souls » (2013), « Elégie » pour le ballet de Marseille (2013), « Les mémoires d’un seigneur » (2015), « Auguri » présenté à la biennale de la danse de Lyon (2016), « De l’origine » pour le ballet royal de suède (2017). Il compose et interprète en 2019 la musique de « Tropisme » présenté en 2019 au festival Séquence Danse du 104 à Paris.

Compositeur ET SI J’ETAIS MOI ! / MIRAVELLA / FRUSQUES Stéphane Scott
Pianiste de formation, né en 1963, il compose des musiques pour le cinéma, la télévision : il a notamment collaboré avec les réalisateurs : Christian Sonderegger, Valérie Winckler, Marie-Hélène Baconnet, Georgi Lazarevski… ; le théâtre où il réalise des bandes-sons ou interprète sur scène la musique de spectacles mis en scène par Yuji, Tsunenori Yanagawa, Oscar Sisto, Véronique Mounib, Grégoire Ingold, Laurence Renn, Cécile Cotté… Auteur de plusieurs spectacles de chansons, compositeur du générique des « Chemins de la connaissance » (France Culture – 1994/97), Il a dernièrement assuré la direction musicale de l’album de l’artiste tchadien Koulsy Lamko et celui de la rwandaise Florida Uwera. En 2004, il réalise son deuxième album personnel « haïku », composé de 65 fragments musicaux. En 2009 il crée la musique du spectacle de Catherine Dreyfus Et si j’étais Moi ! , puis en 2014 de Miravella et en 2017 de Frusques.

Régisseur général Achille Dubau

Régisseur général François Blet
Régisseur lumière et général, François Blet travaille avec le centre chorégraphique de Tours de 1995 à 2005 sous la direction de Daniel Larrieu puis Bernardo Montet. En parralèle, il accompagne occasionnellement les tournée des compagnies : Cie I.D.A – Mark Tompkins et Cie Toujours après minuit (Brigitte Seth – Roser Montllo-Guberna). A partir de 2003, il accompagne les création des chorégraphes Laurence Rondoni et Mohammed Shafik (entre la France, l’Egypte et le Moyen-Orient) pour les pièces Hadid, For the pains in the back, Soda Caustic… , puis  à partir de 2006 du metteur en scène Alexis Armengol avec les créations Il y a quelqu’un ? – Je suis… – j’avance et j’efface, Platonov mais…. Il rejoint la compagnie AT2 en 2011 pour reprendre la régie de tournée du spectacle Et si j’étais moi !, puis accompagne Catherine Dreyfus pour la création des pièces Eloge de la Métamorphose et Miravella

Scénographe – Costumière FRUSQUES / HOM(m)ES / LE MENSONGE Oria Steenkiste 
Après sa formation au Théâtre National de Strasbourg (scénographie-costume de 2013 à 2016) complétée par un DMA costumier réalisateur à Lyon Diderot durant lequel elle réalise les costumes de Sophocléa chorégraphie de Karine Saporta, Oria Steenkiste est aujourd’hui scénographe-costumière. Durant sa formation au TNS, elle réalise les costumes de Trust de Falk Rochter mes de Kaspar Tainturier ; les costumes et la scénographie de Karukina – création de Francisco Alvarado, Macbeth mes Youssouf Abi-Ayad, La violence du désir mes d’Agnès Bourgeois et la scénographie de Penthésilée de H. von Kleit mes Maëlle Dequiet… En 2016, elle créée les costumes, maquillages et coiffures pour la création Le radeau de la Méduse de Georg Kaiser mise en scène de Thomas Jolly (création  Festival IN Avignon). En 2017, elle créée pour la compagnie ACT2 la scénographie et les costumes de FRUSQUES et réalise les costumes de Les Evaporés m.e.s de Delphine Hecquetet Les Serpents m.e.s de Anne-Margrit Leclerc. En 2018 elle crée les costumes de Désirer tant m.e.s. de Charlotte Lagrange, Eugene Oneguine m.e.s de Frederic Wake-Wlaker à l’Opéra du Rhin (assistante du concepteur), Les P’tites Michus (Opéra de Nantes) et Le Traitement m.e.s de Rémy Barché (Comédie de Reims).

Eclairagiste HOM(m)ES Laurence Magnée 
Laurence Magnée a commencé le théâtre par une formation de comédienne au Conservatoire Royal de Mons (Belgique) de 2008 à 2012. Elle se forme ensuite à l’École Supérieure d’Art Dramatique du Théâtre National de Strasbourg en section Régie-Techniques du Spectacle jusqu’en 2016. Durant sa formation, elle s’intéresse principalement à la création lumière ; elle participe notamment à « Karukinka », une pièce de musique contemporaine de Francisco Alvarado présentée lors du festival MUSICA à Strasbourg. Sa formation au TNS se termine en juin 2016 par la création lumière du « Radeau de la Méduse » de Georg Kaiser, mis en scène par Thomas Jolly et présenté au Festival d’Avignon. Après l’école, elle travaille principalement comme éclairagiste et endosse parfois en plus la responsabilité de régisseur général et de tournée. Ses créations :  « Ce que je reproche le plus résolument à l’architecture française, c’est son manque de tendresse » (Cie Légendes Urbaines), « Funny birds » (Cie Rive Ultérieure), « Shakespeare-fragments nocturnes » (m.e.s Maëlle Dequiedt), « La mort de Tintagiles » (m.e.s Géraldine Martineau), « Noire » (m.e.s Lucie Nicolas). Trois nouvelles créations lumière sont prévues pour la saison 2018-2019

Création lumières LE MENSONGE Aurore BECK     Après l’obtention de son diplôme au DMA régie de spectacle à Nantes en 2007, elle intervient en tant qu’éclairagiste auprès de plusieurs compagnies : Compagnie du Catogan, Théâtre de la Jacquerie, Compagnie du 36e dessus, Compagnie Dhang-Dhang, Poisson Pilote. Elle assiste également Nicolas Faucheux pour la Compagnie Pandora (Brigitte Jacques), Nickel Carton (Didier Gauduchon) et sur le spectacle Ma mère m’a fait les poussières (Philippe Awat). La pluralité des compagnies avec lesquelles elle a collaboré a confirmée sa sensibilité à des formes de spectacles axés sur le visuel. Dernièrement elle a signé les lumières de « L’enfer du net », un spectacle écrit par Ariane Boumendil et Pascale Oudot et mis en scène par Mikael Chirinian, en concevant et réalisant un objet scénographique à partir de rubans leds interactifs.

Eclairagiste FRUSQUES Laïs Foulc
Après sa formation au Théâtre National de Strasbourg complétée par un Deug en Art du Spectacle à Paris X, Laïs Foulc est aujourd’hui éclairagiste. Depuis plus de dix ans, elle collabore avec Mirabelle Rousseau et leur Cie TOC (Iris, Ma Langue, Turandot, Le Percepteur) et a travaillé avec de nombreux metteurs en scènes tels que David Lescot (Les derniers jours de l’humanité, L’Amélioration, La commission cenrale de l’enfance, Les jeunes, Nos occupations, Ceux qui restent), Scali Delpeyrat, Hassane Kouyaté, Blandine Savetier, Mathieu Bauer (Zip gun), Benoit Résillot, Antoine Lemaire ( Adolphe, Si tu veux pleureur, prends mes yeux), Antoine Colnot (La petite fille qui avait perdu son coeur) Maguelone Vidal et Eva Vallejo, Emilie Rousset (Santiago, L’étang,La place royale, Mars Watchers)… et avec les chorégraphes Robyn Orlin (At the same time…, Have you hugged your Brown Venus, In a world of full butterflies…), Cécile Loyer et Joëlle Léandre (Cascades)…. Elle s’est également occupée des lumières sur les défilés de mode d’Officine générale, Damir Doma, OAMC, Julien David, Dusan Paunovic, Bouchra Jarrar… Depuis 2005, elle est par ailleurs Régisseuse lumière puis générale pour le Festival IN d’Avignon. Elle s’est aussi distinguée comme assistante à la mise en scène avec David Lescot pour le « Système de Ponzi » et « Un homme en faillite ». Depuis 2014, elle enseigne à l’Université Paris X Nanterre et au TNS (section régie). En 2017, elle signe la création lumières de « Frusques »

Costumes MIRAVELLA / LE MENSONGE  Nathalie Saulnier  Après avoir obtenu un certificat de formation supérieur en stylisme modélisme, elle suit une formation d habilleur et réalisateur de costumes de théâtre au TNB a Rennes. Elle assiste plusieurs costumiers pour les mises en scène de pièces de théâtre et d’opéras de Dan Jemmett, Irina Brook, Xavier Ricard, Paul Golub, Célie Pauthe, Gilberte Tsaï, Jacques Osinski, Camille Boitel… Elle crée et réalise les costumes de Phèdre pour Julie Recoing, La fausse suivante pour la Cie le Limon, Hansel et Gretel pour Elodie Béar et Anne Sylvestre, Chabana la grenouille pour la Cie histoires de sons, Survie pour Pepito Matéo, Ni l’un ni l’autre pour Christian Gangneron, Nobody’s perfect, Vol 98 et Tête en l’air pour la Cie Lapsil asiluze, Histoires de puces et L’arbre sans lumière pour Anouch Paré, Tempête pour Irina Brook, les Bacchantes pour G. Spiropoulos et M. Collignon, Les 3 folles journées, Kvetch et Grain de sel pour Sophie Lecarpentier, Eros et Venus, Les palmiers sauvages et L’odeur du sang humain ne me quitte pas des yeux pour Philippe Ulysse, A la Française pour Edouard Baer, Une faille saison 2 pour Bruno Geslin, Miravella pour Catherine Dreyfus, l’Adversaire pour Frédéric Cherboeuf, Pendant que les champs brulent pour Jackie Pall, La petite fille aux allumettes, Le Joueur de flûte pour Joachim Latarget, Après coups, Projet Un-Femme diptyquepour Séverine Chavrier, Émilie Jolie pour Philippe Chatel, Le Balpour Jeanne Frenkel et Femme Capital pour Mathieu Bauer (en 2021).

Accompagnement dramaturgique  LE MENSONGE Noémie SCHREIBER   Après un Master en management culturel à Sciences Po Lille et un Master Arts de la scène en recherche-création à l’Université Paris VIII, au cours duquel elle effectue une année à l’Université de Stockholm en gender and performance studies, Noémie profite de ses études pour explorer le théâtre sous différentes formes. Elle écrit également trois mémoires sur la performance théâtrale, le genre d’Electre et la performativité de la lutte comme émotion chez les Pussy Riot. Elle travaille depuis 2016 avec la Compagnie La Rousse, en tant qu’assistante à la mise en scène sur les spectacles Micky&Addie et Le plus beau cadeau du monde de Nathalie Bensard. Elle est également collaboratrice artistique sur le spectacle PARISBEIRUT de Cécile Roqué Alsina. En 2020, elle participe à la fondation du Collectif Corpuscule, dans le cadre duquel elle monte son premier spectacle, Estonia 94. Son profil à la fois universitaire et artistique lui permet également de collaborer sur divers projets en aide à l’écriture, regard extérieur et en dramaturgie, comme ici auprès de la compagnie Act2.