Chorégraphie Catherine Dreyfus  Création 2010 – Trio Jeune Public / Tout Public à partir de 6 ans


« Je me sens crêpe quand je suis épuisée et que mon corps s’étale de tout son long.

Je me sens un coquelicot frétillant sous une brise d’été quand je pétille d’enthousiasme.
Je me sens shaker prêt à exploser quand je déborde d’émotion. »

« I feel like a pancake when I’m tired and my body lies down and stretches.
I feel like a lively poppy under a summer breeze when I’m bursting with enthusiasm.
I feel like a shaker fit to burst when my emotions overwhelm me. »

En se connectant aux êtres et aux objets qui peuplent le monde de l’enfance, des états de corps s’imposent aux danseurs comme une évidence. Saisissante métaphore de la vie en chacun de nous – qui au commencement n’était que matière organique formant une seule et même énergie -, Et si j’étais moi ! retrace l’éclosion qui nous a fait grandir et devenir l’être unique que nous sommes. Désormais affublés d’une identité propre et des névroses qui l’accompagnent, la crêpe dépressive, le coquelicot narcissique et le shaker tourmenté se rencontrent, se frôlent et se confrontent pour le meilleur et pour le pire ! Véritable invitation au voyage dans nos espaces imaginaires, Et si J’étais moi ! rend hommage à l’enfant qui est encore en nous, pour qu’enfants et adultes se rejoignent dans un univers commun, celui du rêve…

By staying in touch with the people and objects populating our childhood, the dancers rediscover their body, seized by its obviousness. Striking metaphor of life in each and every one of us, at the beginning only organic matter bound by a single energy, Et si j’étais moi ! follows the path that has made us grow and become who we are now. Now bestowed with a singular identity and its neurosis, the depressive pancake, the narcissistic poppy and the tortured shaker meet, brush and fight for better or for worse ! This interactive show about childhood and growing up uses organic, sensory and poetic input with humor and skills. A true invitation to travel in our own imaginary spaces, Et si j’étais moi ! pays respect to our inner child to join children and adults in a common world, the dream world.


Distribution
Chorégraphie / Choreography : Catherine Dreyfus en collaboration avec les interprètes
Assistant : Christian Sonderegger
Interprétation / Dancers : Mélodie Joinville ou Salima Nouidé / Gaétan Jamard ou Aniol Busquets Julià / Catherine Dreyfus ou Véronique Laugier
Lumières / Light design : Arnaud Poumarat – Musique / Music : Stéphane Scott – Scénographie / Scenography : Arnaud Poumarat – Costumes : Estelle Specklin / Mina Ly
Réalisation scénographie : Jean-François Sturm / Les Ateliers de L’Opéra National du Rhin
Régie de tournée / Technical manager : François Blet
Administration / Production manager : Maëlle Grange –  Diffusion / Promotion : Christelle Dubuc

Production Association Act2. Coproductions La Filature, Scène nationale – Mulhouse  / Le CREA, Scène Conventionnée Jeune Public – Kingersheim / La Méridienne – Théâtre de Lunéville / CCN Le  Ballet de L’Opéra National du Rhin Mulhouse (accueil Studio 2009) / Le Théâtre Nuithonie – Fribourg – Suisse.
Avec le soutien de La Région Alsace et les Régions du Grand Est, Le Conseil Général du Haut Rhin, La Ville de Mulhouse, L’ADAMI, La DRAC Alsace, L’ambassade de France en Suisse, Le Réseau Quint’Est – Réseau Grand Est du spectacle vivant, Via Storia, le Triangle – Huningue, La Castine –  Reichshoffen, Les Ateliers de L’Opéra du Rhin.

TELECHARGER LE DOSSIER      DOWNLOAD THE FILE

DIFFUSION
Saison  2017/18
Du 9 au 10 Janvier 2018 – Théâtre des Sablons – Neuilly (92)
Du 8 au 10 Février 2018Théâtre du Cormier – Cormeilles-en-Parisis (95)

Saisons précédentes  . 2009 à 2017
Le Triangle / Huningue – La MAC / Bischwiller – L’Espace Le Parc / Ribeauvillé – La Castine / Reichshoffen – Pôle Sud, Scène Conventionnée Danse Strasbourg – Le CREA, Scène Conventionnée Jeune Public Kingersheim – La Filature Scène Nationale / Mulhouse – L’Espace 1789 / Saint-Ouen – La Coupole Scène Nationale / Sénart – L’Espace Grün / Cernay – Scène conventionnée La Méridienne / Lunéville – Le Carré Rotondes / Luxembourg (Luxembourg) – Le Colisée, Festival «Le temps d’aimer la danse» Biarritz – Le TGP / Saint-Denis – L’Espal, Scène Conventionnée / Le Mans – Le Rive gauche, Scène conventionnée / Saint-Étienne-du-Rouvray – Le Théâtre Nuithonie / Fribourg (Suisse) – Théâtre Saragosse, Espaces Pluriels, Scène conventionnée / Pau – Les Tanzmatten / Sélestat – Espace Rohan / Saverne – Espace culturel / Vendenheim – Festival Cours Z’y vite / Sainte-Savine – Théâtre Pierre Fresnay / Ermont – Maison Folie Beaulieu / Lomme – Stilte Théatre / Breda (Pays-Bas) – Festival Tanzraüme – Hagen (Allemagne) – Opéra National de Paris – Bastille / Paris – Théâtre municipal de Tourcoing / Festival Tréto Jeune Public – Théâtre Gérard Philipe / Frouard – Salle Pierre Mendes France / Nogent-le-Rotrou – L’Avant-Scène / plateau incliné danse / Cognac – L’Arc-en-Ciel / Théâtre de Rungis – Théâtre Sarah Bernhardt / Goussainville – La Halle aux Grains / Scène Nationale de Blois – Théâtre du Passage / Neuchâtel (Suisse) – La Faïencerie, Scène conventionnée / Creil – Centre Gérard Philipe / Champigny-sur-Marne – Le Carré Les Colonnes / Blanquefort Festival «Echappée Belle» – Centre des Arts / Enghien les Bains – Théâtre La Coupe d’Or / Scène conventionnée de Rochefort – La Coursive / Scène nationale de La Rochelle – L’Equinoxe / Scène nationale de Châteauroux – Le Grand Angle / Voiron – La Maison de la Danse- Lyon – Théâtre des 3 pierrots / St-Cloud – Centre d’Art et de Culture / Meudon – Espace Jean Vilar / Amilly – Espace culturel Boris Vian / Les Ulis – Centre culturel St-Exupéry / Franconville – Théâtre La Colonne / Miramas – Espace Jean Legendre / Théâtre de Compiègne – Salle de la Maison de l’Université / Mont-Saint-Aignan – La Filature / Mulhouse (dans le cadre des Scènes ouvertes) / Théâtre Roger Barat / Herblay – Théâtre Georges Leygues / Villeneuve-sur-Lot – Le Moulin du Roc / Scène Nationale de Niort – Espace des Arts / Scène Nationale de Chalon sur Saône – Centre culturel / Jouy le Moutier – Théâtre La Coupole / St-Louis  – Centre Europe / Colmar – Espace Marcel Pagnol / Villiers le Bel –  Centre Culturel l’Imprévu / Saint-Ouen-l’Aumône Tanz Moderne Tanz Festival – Théâtre Dramatique de Chemnitz (Allemagne)

EXTRAITS DE PRESSE
« Un spectacle de danse à couper le souffle (…) De l’énergie à revendre mis en lumière et en valeur par Arnaud Poumarat, rendant le tout juste, expressif et poétique. (…) Une grande liberté et une fluidité qui pétillent entraînent (…) les métamorphoses du corps. Tout y est respiration et beauté. (…) Rire, sourire, moment de bonheur pour petits et grands… » Les Dernières Nouvelles d’Alsace – 21/01/2010
« Une performance étonnante de fraîcheur et de poésie (…). La chorégraphie frétille, la mise en scène étonne et réjouit tous les publics… Une pétillante création autour de l’identité »  Les Dernières Nouvelles d’Alsace – 12/01/2010
« A surprising performance, fresh and poetic (…). The choreography is quivering with joy, the staging astonishes and delights everyone. A sparkling creation around the notion of identity ».
« Une envoûtante métaphore de la vie » L’Alsace (Colmar) – 21/01/2010
« Trois danseurs, trois états de corps, trois façons de se mouvoir et de vivre. Et si j’étais moi! raconte les rencontres improbables entre ces trois créatures, de façon ludique et poétique. La magie opère sur les enfants, petits et grands. Les corps parlent, sans avoir besoin de mots. Mystérieux et superbe. » L’Alsace – 6/02/2010
« Sur scène, un étrange module. Maison, ruche, surface de projection, histoire à tiroirs d’où s’échappent bientôt des formes, des danseurs (…) Désormais affublées d’une identité propre, trois créatures se frôlent et se rencontrent telles trois énergies corporelles bien distinctes (…) dynamiques et très visuelles…» Maïa Bouteillet – Paris Mômes – Février 2010
« La dernière pièce de Catherine Dreyfus prend sa source dans l’inventivité des enfants (…). Dans un dispositif scénique propice au rêve – une sorte de boîte magique transformable – il s’agit d’exposer la façon dont le corps traduit des émotions, des souvenirs. La chorégraphie invite à se laisser aller. » Marie Chavanieux – La Terrasse – février 2010
« In a giant cube placed in the middle of the stage, the three dancers become one, before growing, evolving and becoming unique beings, each with their own personality. On stage they have great fun. The performance sparkles with life. Dance becomes as accessible as a child’s game (…). » City Agenda Luxembourg – June 2010
« The young choreographer from Mulhouse, Catherine Dreyfus, immerses herself in the world of childhood with a dance performance, playful and really delightful, for all audiences. (…). They’re having a blast onstage, the performance sparkles with life and dance becomes accessible, simple as 1,2,3″. (…) And the result is an obvious success! The public rehearsal in front of the children from Kingersheim was conclusive: the kids are laughing out loud, the adults are smiling. A very nice work. »

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer